Accueil |  Nous contacter  |  Plan du site
 
 
 
Image touristique du Burkina Faso
Vous être ici: Accueil > Tourisme au Faso > Agences et compagnies de voyage > Ouaga-Marseille-Paris : Air Burkina passe à une nouvelle forme (...)
Ouaga-Marseille-Paris : Air Burkina passe à une nouvelle forme d’exploitation
lundi 10 janvier 2011

C’est en 2004 que la ligne Ouaga-Marseille-Paris est ouverte. Un tournant non moins important d’Air Burkina. Mais voilà que des difficultés s’invitent dans les airs. La concurrence est rude. La route n’est pas rentable. Pire, les déficits sont chroniques sur cette ligne. Environ un milliard par an. Connexion du réseau de Paris avec le réseau régional, apport des passagers vers les autres escales, politiques de démarchage au niveau des associations, politiques tarifaires, politiques de communication, changement d’appareil passant d’un Air Bus A319 à un MD83, « toutes les formules ont été envisagées pour que la compagnie n’arrête pas d’opérer directement sur la route », soutient Ali Diallo, le directeur marketing en charge de l’ouverture et de la fermeture des lignes. Mais, il faut s’y résoudre. Avec une capacité d’environ 120 passagers, il faut un remplissage d’au moins 98% des appareils pour rentabiliser avec les tarifs actuels, chose difficile voire impossible.

A partir du 12 janvier 2011, Air Burkina suspend donc sa forme d’exploitation actuelle de la ligne et passe à une exploitation conjointe avec une compagnie française, Aigle Azur. Ces avions porteront les numéros de vol Aigle Azur et Air Burkina en même temps. « L’avion Air Burkina n’y va plus mais nous continuerons à transporter les passagers avec nos titres de transport », précise Ali Diallo.

Pour ne pas désorienter ou désorganiser la clientèle, Aigle Azur garde les mêmes jours de vols qu’Air Burkina sur l’axe Paris-Marseille-Ouaga à savoir deux fois par semaine en période ordinaire et trois fois en période de grand trafic. « C’est la preuve que l’activité n’est pas pres de s’arrêter, c’est seulement la formule qui change », soutient Ali Diallo qui se dit par ailleurs très optimiste. « Toutes les compagnies traversent des crises actuellement mais nous restons sereins », conclut-il.

Petite compagnie avec pour principale mission les évacuations sanitaires et le service postal opérationnelle depuis 1967, Air Burkina a aujourd’hui une stature régionale. Il dessert la plupart des capitales de l’Afrique de l’Ouest mais aussi l’Afrique centrale et la France. Avec 12 escales et une trentaine de rotations par semaine. En effet, c’est en 1983 qu’Air Volta (actuel Air Burkina) acquiert un Fokker 28, son premier avion à réaction. De 19 places pour le plus grand avion, il passe alors à 85 places. Dès lors les destinations changent, les priorités aussi. En 2001, la société est privatisée. Elle passe entre les mains du groupe Agha Kan. De nouveaux appareils sont achetés et introduits dans la flotte. Naturellement, le trafic monte crescendo. L’effectif du personnel aussi, se situant de nos jours à 250 agents. De 60 000 passagers en 2000, Air Burkina est aujourd’hui à 200 000 passagers par an en moyenne.

Moussa Diallo

Tourismeaufaso.net





Le Tourisme en images...
Actualité sur lefaso.net...
Trouver...








Votre espace Pub
Destinations touristiques...
Les Dômes de Fabédougou
Le dôme est défini par le dictionnaire comme un sommet semi-sphérique de certains édifices, en (...)

La grotte militaire de Diébougou
A l’époque les colons français, ne se sentant pas en sécurité dans la région, forcent les (...)


Votre espace Pub
Partenaire...
Le restaurant « l’Eau vive » de Ouagadougou
http://www.lefaso.net/spip.php?article59670

La Résidence Hôtelière
Elle comprend 2 Suites, 22 chambres pavillonnaires, une piscine, une (...)

Golden Tulip Le Silmandé
Entouré d’un très grand parc arboré privé avec vue sur le lac, vous (...)

Splendid Hôtel
Tél. : 50 31 72 78 / 79 / 82 Web : www.splendid_hotel.com


 

© 2011 . Tourismeaufaso.net . Tous droits réservés . Design by NTS-Solution