Accueil |  Nous contacter  |  Plan du site
 
 
 
Image touristique du Burkina Faso
Vous être ici: Accueil > Tourisme au Faso > Agences et compagnies de voyage > Brussels airlines au Burkina : Déjà 6 mois, et les affaires vont « de mieux (...)
Brussels airlines au Burkina : Déjà 6 mois, et les affaires vont « de mieux en mieux »
vendredi 14 janvier 2011

Ce sont entre autres choses ce que nous avons voulu savoir en nous rendant le 12 janvier dernier à la représentation nationale de la société, sur l’Avenue John Kennedy dans le quartier Koulouba de Ouagadougou. Des échanges que nous avons eus avec le patron des lieux, Toon Renmans, l’on peut retenir que le bilan de Brussels Airlines en 186 jours d’existence au Burkina Faso n’est pas négatif.

En s’installant au Burkina, Brussels airlines, compagnie aérienne belge créée en 2002, s’était engagée à assurer 2 vols directs Ouaga – Bruxelles par semaine, c’est-à-dire un vol jeudi et un autre dimanche. De même, la ligne Bruxelles – Ouaga en passant par quelques escales dans des capitales africaines devrait être assurée les 2 fois par semaine. En outre, à partir de la capitale belge, les passagers en provenance de Ouaga et des autres capitales africaines desservies pouvaient se rendre dans une cinquantenaire de destinations en Europe.

A ce jour, ces engagements sont tenus, selon Toon Renmans, directeur général de Brussels Airlines Burkina Faso. Même avec l’hiver qui a paralysé pour un bon bout de temps le trafic aérien en Europe, la compagnie s’est efforcée à respecter son calendrier de vols, donnant la priorité aux départs à destination de l’Afrique. Sur ce chapitre, seuls les retards sur les horaires de vol ont été les désagréments enregistrés.

180 passagers à bord d’un Airbus de l’Agence Ouaga

A l’Agence nationale de Brussels Airlines, toutes les statistiques sur les 6 premiers mois de présence dans le ciel burkinabè ne sont pas encore disponibles. Mais, le bilan apparemment est loin d’être négatif. En tout cas, selon le patron des lieux, passé les difficultés de début inhérentes à toute nouvelle installation de compagnie, les affaires vont bien ou « de mieux en mieux », selon les termes mesurés du DG, Toon Renmans. Les avions de la société sont de plus en plus sollicités. Ainsi, à bord du Airbus A 330 prêt à décoller ce dimanche 9 janvier pour Bruxelles il y avait 180 passagers. D’ailleurs, c’est dans un Airbus de Brussels Airlines que la délégation du FESPACO s’est rendue depuis la semaine dernière à Paris via la capitale belge.

Mais, la compagnie n’est pas sollicitée que pour le transport des Burkinabè. Elle assure également le frêt de marchandises au départ ou à destination de Ouaga. Cet engouement grandissant pour Brussels Airlines s’explique d’une part, par la qualité du service offert par le personnel (une dizaine de nationaux recrutés), les bonnes relations avec les autorités nationales et certaines structures de la place ; et d’autre part, par le respect strict par la compagnie des normes nationales et internationales en matière d’aviation civile, notamment en ce qui concerne la sécurité.

Aller loin, plus loin possible sur le continent

A cela s’ajoutent d’autres atouts : tarifs compétitifs, Bbrussels airlines est membre de 2 groupes internationaux importants (Lufthansa, Star-Alliance) qui lui permettent d’offrir beaucoup de services à ses clients. Avec autant de facteurs favorables réunis, Toon Renmans veut aller loin, plus loin avec son agence du Burkina, en dépit des difficultés à l’échelle mondiale du secteur du transport aérien, frappé de plein fouet par la crise économique ambiante.

Ainsi, il est envisagé, si les tendances actuelles se maintiennent, un 3e vol dans la semaine. La flotte de l’agence qui ne compte actuellement que 3 Airbus 330 pourrait aussi être renforcée.

Mais, au-delà du ciel Burkina, DG Renmans voit plus grand l’avenir de Brussels Airlines en Afrique, en parlant d’expansion du réseau de la compagnie sur le continent. Il faut noter que dans la semaine de l’implantation de l’agence de Ouaga, les responsables de Brussels Airlines ont procédé à l’ouverture d’autres lignes dans la sous-région, notamment à destination d’Accra au Ghana, de Cotonou au Bénin, de Lomé au Togo. Avant l’ouverture de ces dernières lignes, la compagnie belge, née des cendres de Sabena disparue en 2001, assurait déjà la couverture de plus d’une douzaine de destinations africaines dont la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net





Le Tourisme en images...
Actualité sur lefaso.net...
Trouver...








Votre espace Pub
Destinations touristiques...
Les Dômes de Fabédougou
Le dôme est défini par le dictionnaire comme un sommet semi-sphérique de certains édifices, en (...)

La grotte militaire de Diébougou
A l’époque les colons français, ne se sentant pas en sécurité dans la région, forcent les (...)


Votre espace Pub
Partenaire...
Le restaurant « l’Eau vive » de Ouagadougou
http://www.lefaso.net/spip.php?article59670

La Résidence Hôtelière
Elle comprend 2 Suites, 22 chambres pavillonnaires, une piscine, une (...)

Golden Tulip Le Silmandé
Entouré d’un très grand parc arboré privé avec vue sur le lac, vous (...)

Splendid Hôtel
Tél. : 50 31 72 78 / 79 / 82 Web : www.splendid_hotel.com


 

© 2011 . Tourismeaufaso.net . Tous droits réservés . Design by NTS-Solution