Accueil |  Nous contacter  |  Plan du site
 
 
 
Image touristique du Burkina Faso
Vous être ici: Accueil > Actualité > Tourisme au Burkina : Espoirs et inquiétudes pour les mois à venir
Tourisme au Burkina : Espoirs et inquiétudes pour les mois à venir
lundi 1er septembre 2014

La destination Burkina Faso n’est pas prisée en période de canicule. Les touristes, pour la plupart occidentaux, ne la supportent pas et préfèrent changer de destination ou reporter le déplacement. Aussi, c’est en partie grâce aux grandes manifestations à caractère culturel que le Burkina connait une activité touristique intense. Ces manifestations étaient négligeables pendant le deuxième trimestre de 2014.

Selon l’étude réalisée par l’Observatoire national du tourisme(OBSTOUR) et l’exploitation de sa base de données statistiques sur les Etablissement touristiques et d’hébergement (tout établissement commercial qui offre en location des chambres, suites de chambres ou unités de logement équipées et meublées, à une clientèle principalement touristique, ainsi que les prestations annexes comme nourriture, boisson, activités de loisirs et services divers), ce sont les deux raisons qui expliquent un léger recul de l’activité touristique en avril, mai et juin. Les arrivées ont connu un infléchissement de 5,60%. Pour les nuitées et les recettes, l’étude révèle qu’elles ont connu respectivement une baisse de 3,95% et de 9,09%.

Une proportion de 43% des professionnels interrogés estime que l’activité touristique est en affaiblissement au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre de l’année 2014. Sur la même période, 40% ont jugé qu’elle est stable et pour les 17% restant elle serait en hausse.

3è et 4è trimestre plus prometteurs

Le 3è trimestre est celui des vacances. Et c’est cette période qui fait généralement le printemps du tourisme national. Le Burkina est beaucoup visité. Du nord au sud, de l’Est à l’Ouest, les sites touristiques sont pris d’assaut par des visiteurs qui veulent se délecter de ce que le pays des « hommes intègres » offre de beau à voir ; tout ceci au grand bonheur des Etablissements Touristiques d’Hébergements. Les mois de juillet, Août, septembre pourraient faire oublier les chiffres relativement mauvais du 2 è trimestre.

Toujours selon l’étude de l’observatoire national du tourisme, le quatrième trimestre pourrait connaitre une augmentation de l’activité touristique susceptible d’impacter positivement les indicateurs hôteliers. Ce dynamisme sera principalement dû à la tenue de grandes manifestations d’envergure internationale comme le Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou(SITHO), le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), le Salon des télécommunications en Afrique, les journées de promotion minières, les activités des fêtes de fin d’année, et bien d’autre festivals et manifestations culturelles. 43% des Agences de Voyages et de Tourisme (AVT) interrogés estiment d’ailleurs que le marché sera en hausse durant ce 3è trimestre de l’année, pendant que 43% prévoient une stabilité.

Près de 57 milliards en 2013

Dans ce 5è numéro du baromètre trimestriel du tourisme au Burkina Faso, on apprend que la destination Burkina Faso a enregistré dans les ETH, 506 636 arrivées en 2013 contre 482 970 en 2012, soit une hausse de 4,90%. Cette croissance était principalement due au tourisme interne qui a connu une hausse considérable de 17,5%. S’agissant du nombre global des nuitées, on a noté une augmentation de 4,09% par rapport à 2012. Cette dynamique de l’activité touristique a permis aux ETH d’engranger près de 57 milliards de FCFA en termes de recette.

Ainsi pour la première fois, le nombre d’arrivées dans les ETH avait dépassé la barre du demi-million au Burkina Faso ; ce qui dénote la capacité du tourisme à s’adapter à l’évolution des conditions du marché en dépit de certains facteurs déterminants non favorables à son expansion (récession économique internationale, situation sécuritaire dans la sous-région ouest africaine…).

L’année 2014 pourrait être encore meilleure que celle écoulée en termes de recettes. Cependant, des inquiétudes subsistent chez les professionnels du domaine élargi du tourisme (Etablissement touristiques et d’hébergement ainsi que les gestionnaires des sites touristiques).

L’objet de ces inquiétudes, c’est bien entendu le virus Ebola qui pourrait occasionner des restrictions dans les déplacements, le report ou tout simplement l’annulation de certaines grandes rencontres ou manifestations. Ce fut le cas du sommet de l’Union africaine sur l’emploi qui devrait se tenir à Ouagadougou du 2 au 7 septembre, mais qui fut reporté à cause de la fièvre hémorragique Ebola qui sévit dans la sous-région ouest-africaine.

Synthèse de Tiga Cheick Sawadogo
Tourismeaufaso





Le Tourisme en images...
Actualité sur lefaso.net...
Trouver...








Votre espace Pub
Destinations touristiques...
Dioulassoba : Un village en ville !
Le quartier des animistes a toujours gardé intacts les chemins qu’empruntaient le roi, le fétiche (...)

Burkina Faso : Ephémère excursion à la mare aux hippopotames de Bala
En faisant ce détour à partir de la route nationale n°10 (axe Bobo-Dioulasso – Dédougou) nous (...)


Votre espace Pub
Partenaire...
Le restaurant « l’Eau vive » de Ouagadougou
http://www.lefaso.net/spip.php?article59670

La Résidence Hôtelière
Elle comprend 2 Suites, 22 chambres pavillonnaires, une piscine, une (...)

Golden Tulip Le Silmandé
Entouré d’un très grand parc arboré privé avec vue sur le lac, vous (...)

Splendid Hôtel
Tél. : 50 31 72 78 / 79 / 82 Web : www.splendid_hotel.com


 

© 2011 . Tourismeaufaso.net . Tous droits réservés . Design by NTS-Solution